Sélectionner une page

La rédaction d’un rapport d’activité bien ficelé offre une opportunité précieuse de communiquer les réalisations, les défis et l’impact de votre ASBL. Un rapport bien structuré et convaincant renforce la transparence, inspire la confiance des parties prenantes, et peut également jouer un rôle crucial dans l’obtention de financements et de soutiens. Découvrez dans cet article des conseils pratiques sur la manière de rédiger un rapport d’activité qui met en valeur le travail significatif de votre ASBL.

La fin et le début d’année correspondent généralement à des échéances très importantes pour les ASBL : elles doivent en effet remettre leur rapport d’activité de l’année écoulée aux pouvoirs publics qui les subsidient (par exemple, lorsqu’elles disposent d’un agrément). Les dates butoirs de la remise des dossiers peuvent être fixées aux 31 décembre, 31 janvier ou 31 mars… Tout dépend du pouvoir subsidiant et du secteur.

La publication des rapports d’activité intervient également à une autre période, vers les mois de mai et juin, ce qui coïncide avec la tenue de l’Assemblée Générale ordinaire (généralement avant le 30 juin). Il est important en effet de donner aux administrateurs une vue claire des réalisations passées et des perspectives futures.

Découvrez comment préparer en amont la rédaction de votre rapport d’activité !

Dans la gestion de l’ASBL, le rapport d’activité constitue tout à la fois un exercice de bonne gouvernance, de concertation et de communication interne et externe. Pour vous accompagner dans la rédaction de ce document de référence, MonASBL.be a compilé une série de conseils qui tiennent en 15 points.

En tenant compte de ces éléments, vous serez en mesure de livrer à vos lecteurs (membres de l’organe d’administration et de l’Assemblée Générale, personnels, bénévoles, donateurs, sponsors, mécènes, fondations, etc.) une vue d’ensemble approfondie de la situation actuelle, tant de votre organisation que de son secteur d’activité.

Lire aussi : Le rapport d’activité : quelle utilité pour l’ASBL ?

La création d’un rapport d’activité efficace nécessite une approche réfléchie et stratégique. Voici quelques conseils pour vous guider dans ce processus crucial :

1. Soignez tout particulièrement votre page de garde

La page de garde de votre rapport d’activité est cruciale car il s’agit de la première impression que vous donnerez à vos lecteurs. Choisissez une belle grande photo (ou plusieurs) qui illustre(nt) bien votre ASBL. Optez par exemple pour une photo d’un travailleur ou de plusieurs membres de votre personnel, qui, de préférence, arborent votre logo (sur un vêtement ou près d’un véhicule floqué de votre logo) en pleine action auprès des publics soignés/pris en charge/accueillis/accompagnés. De manière générale, pour l’ensemble de vos communications, veillez à ce que votre logo soit toujours bien présent.

Au-delà du choix de la photo, faites apparaître la mention « Rapport d’activité 2023 » ainsi qu’un titre accrocheur (un titre et, au besoin, un sous-titre). Ce titre doit être engageant. Il doit attirer l’attention du lecteur de manière captivante et incitative. Il doit susciter de l’intérêt, éveiller la curiosité et encourager la personne à poursuivre la lecture.

Faites figurer le logo de votre ASBL ainsi que les logos des pouvoirs subsidiants si vous recevez des subsides structurels de la région ou d’un programme européen (FSE, FEDER, etc.) et des organisations privées (Ex. : Viva for Life, Cap48, etc.).

Découvrez la suite de cet article sur la plateforme de MonASBL.be 

Lire aussi : 7 conseils pour rédiger une carte blanche percutante

Lire aussi : Comment rédiger une lettre de demande de dons pour votre ASBL ?

Lire aussi : Comment communiquer en fin d’année pour booster vos dons ?

Lire aussi : Découvrez notre Guide d’entretien pour recruter des bénévoles

Lire aussi : Bénévolat de gestion : comment susciter l’engagement dans l’OA ?

Lire aussi : Avant de créer une ASBL : les questions à se poser

Lire aussi : Ces technique secrètes pour recruter des bénévoles