Spécialisée dans l’organisation d’événements sportifs, culturels et festifs, l’ASBL Soviet Bloem vous délivre ses conseils pour réussir votre événement. Composé exclusivement de bénévoles, ce collectif est en plein préparatifs de la 3e édition de son célèbre Soviet Fun Fest. Cet événement 100% gratuit avait attiré 4.000 personnes lors de sa précédente édition. Ce festival en plein air revient ce samedi 21 mai à la plaine de Fleurus !

Depuis 2015, le collectif citoyen Soviet Bloem organise des événements sur le territoire de la commune de Fleurus.

L’objectif est :

– d’amener de l’animation dans le centre-ville ;

– de créer des lieux de rencontre en se réappropriant l’espace public ;

– d’insuffler une dynamique positive en organisant des événements culturels, sportifs ou festifs. Le tout en partant d’une formule simple mais redoutablement efficace, « offrir des moments de convivialité aux Fleurusien·ne·s ! »

Lire aussi 10 étapes incontournables pour organiser votre événement d’association

Le Soviet Fun Fest : du sport et du fun toute la journée

Chaque événement du collectif Soviet Bloem remporte un vif succès grâce au dynamisme de ses membres, tous bénévoles, et de ses nombreux sympathisants. Au fil des ans et des manifestations, l’association a développé une véritable expertise qu’elle accepte de nous partager. Jérémy Vanesse, qui a imaginé le Soviet Fun Fest (SFF) et qui le coordonne depuis 2019 délivre avec enthousiasme 5 conseils aux organisateurs d’événements associatifs.

1. Obtenir l’adhésion des membres de l’ASBL et constituer un groupe porteur

« Pour tout événement, la première étape à réaliser, c’est d’obtenir l’adhésion des membres de l’association, explique Jérémy Vanesse. J’ai donc demandé aux membres de Soviet Bloem s’ils étaient partants de réitérer l’organisation du Soviet Fun Fest et ils ont accepté à l’unanimité. Dans la foulée, il faut aussi pouvoir faire valider le budget. Une fois que l’équipe a marqué son accord, il s’agit de constituer un groupe porteur, un noyau dur qui va porter le projet. Pour le Soviet Fun Fest, nous avons mis en place une cellule composée de 6 personnes. »

2. S’y prendre longtemps à l’avance

Comme second conseil, Jérémy Vanesse pointe la nécessité d’entamer le projet longtemps à l’avance. Combien de temps avant l’événement ? « Pour un festival comme le Soviet Fun Fest, je dirais au moins un an à l’avance. Avec le report de toute une série de manifestations en raison du Covid, cette année est assez particulière pour l’événementiel. Faute d’avoir introduit notre demande suffisamment tôt, nous ne pourrons pas compter cette année sur la précieuse présence de l’Armée belge. Lors de la précédente édition, nous avions un partenariat avec la Défense qui avait permis aux participants de s’essayer au Death Ride, la « course de la mort » ! La Défense avait installé une tour de 15 mètres de haut d’où se lançaient les participants. Cette activité avait rencontré un vif succès. »

3. Dégager du temps dans la dernière ligne droite

« Ce qui me semble aussi essentiel de souligner auprès des organisateurs d’événements, c’est la question du temps qu’une telle organisation demande. Surtout dans la dernière ligne droite. Lorsque les projets sont portés par des bénévoles, comme c’est le cas à Soviet Bloem et dans de nombreuses autres ASBL, il faut pouvoir faire coïncider cet investissement avec son travail, sa vie de famille et ses autres loisirs. J’avoue que dans la dernière ligne droite avant l’événement, je consacre mes temps de midi au Soviet Fun Fest ainsi que mes soirées. C’est le rush ! Heureusement, je suis très bien entouré. »

Lire aussi: 10 étapes incontournables pour organiser un événement

Lire aussi : Comment accueillir les journalistes au sein de votre ASBL ?

Lire ausi : Comment faire parler de votre ASBL dans les médias ?

Lire aussi : Ces techniques secrètes pour recruter des bénévoles