Comment ne plus passer à côté d’un appel à projets ? C’est la question que nous avons posée à Emmanuel Mathieu, directeur de l’ASBL Le Triangle à Mont-sur-Marchienne (Charleroi). Il a accepté de partager ses expériences et de vous livrer ses conseils alors qu’il vient justement de répondre à l’appel à projets relatif aux Accueils de jour en Wallonie. Pour le directeur du Triangle, cette subvention octroyée par la Ministre wallonne de l’Action sociale Christie Morreale est essentielle pour le centre de jour Transi-Toi qui accueille des femmes enceintes et des familles sans-abri.

C’est un directeur soulagé que nous retrouvons : l’appel à projets relatif aux Accueils de jour en Wallonie devrait lui permettre de pérenniser l’activité du centre de jour Transi-Toi.

Ouvert en 2017, ce lieu d’accueil est accessible de 9h00 à 20h00 aux familles avec enfants et aux femmes enceintes seules ou en couple qui se retrouvent à la rue. C’est un dispositif unique en son genre dans la région qui assure une prise en charge dans l’urgence.

Il permet aux familles qui ont passé la nuit dans l’abri de nuit d’avoir un lieu pour se poser, recréer du lien et entamer des démarches pour retrouver un toit. « C’est primordial d’avoir une articulation entre la nuit et le jour », insiste Emmanuel Mathieu, directeur de l’ASBL le Triangle.  

Outre le centre de jour et l’abri de nuit, le site de Mont-sur-Marchienne abrite également une maison d’accueil qui accompagne des familles dans des projets de réinsertion durable.

Lire aussi : Un père salarié et à la rue avec sa fille : « un casse-tête » pour les travailleurs sociaux

Si les abris de nuit et les maisons d’accueil disposent d’un agrément et donc d’un subventionnement structurel, ce n’est pas le cas pour les centres d’accueil de jour wallons. Le centre Transi-Toi fonctionne, depuis sa création, grâce à une enveloppe de 95.000€ de Viva For Live et de 22.000€ du Plan de Cohésion Sociale. En 2021, Transi-Toi a bénéficié d’une subvention facultative de la Région wallonne.

Pour poursuivre son activité, le centre de jour espérait pouvoir compter de nouveau sur une aide régionale, ce qui s’annonce plutôt bien avec l’appel à projets lancé par la Ministre de l’Action sociale. « Au total, un montant d’1 million d’euros devrait permettre d’accueillir plus de 500 personnes sans-abri, mal logées ou isolées par jour et garantir l’emploi d’environ 20 ETP. Les projets dont les actions renforceront l’accessibilité du public féminin seront également valorisés », peut-on lire sur le portail Wallonie.be.

Lire aussi : https://www.monasbl.be/info/appel-aux-dons-5-actions-integrer-dans-votre-communication

Lire aussi : https://linafiandaca.be/bien-communiquer-en-2022-12-bonnes-resolutions-pour-votre-asbl/