Michel (nom d’emprunt) est à la rue depuis près de 6 mois. Du lundi au vendredi, il dort dans sa camionnette. Mais dès le vendredi, lorsqu’il récupère sa fille de 10 ans, il rejoint Transi Toi pour le week-end. Ce Centre d’accueil de jour accueille les familles qui n’ont plus nulle part où aller. Créée par l’ASBL Le Triangle en 2017, cette structure est unique en Wallonie.  

Michel et la p’tite ont déjà mangé « un bon bouillon fait maison » quand nous arrivons. L’homme a la carrure robuste de ces travailleurs qui exercent un métier physique et la bonhommie de ceux à qui on offrirait volontiers une bière au bistrot du coin. Cheveux blonds coupe militaire, yeux bleus saillants et barbe naissante, Michel nous reçoit en toute décontraction. Son survêtement de travail jaune fluo et ses pantoufles en cuir brun sentent bon la fin de semaine. Le quinquagénaire peut enfin souffler. C’est que comme tous les vendredis, en sortant du boulot, ce papa a dû parcourir de longs kilomètres pour récupérer sa fille, Alice, à l’internat où elle séjourne du lundi au vendredi avant de prendre la route pour le Centre d’accueil de jour Transi Toi . « Tu dis bonjour à Madame, nénette. Dis un peu comment tu t’appelles ». Derrière ses lunettes roses et son large sourire, Alice nous montre fièrement sa Nintendo Switch avant de replonger toute entière dans une nouvelle partie.