L’ASBL MolenGeek a basculé en 100% digital en un temps record ! En l’espace d’une matinée, 150 élèves sont passés du présentiel au distanciel. L’association bruxelloise a tiré les enseignements du premier confinement pour assurer la poursuite de ses trois branches d’activités : le programme de formations, l’incubateur de start-up et le pôle événementiel. Retour d’expérience de cet écosystème tech unique en son genre soutenu par des grands noms comme Google, Facebook, Samsung ou encore Proximus. Son co-fondateur Ibrahim Ouassari vous livre ses 5 règles d’or pour réussir ses cours, exposés ou formations en ligne.

Les 1000 m² qui accueillent quotidiennement près de 300 jeunes en formation sont désespérément vides. « C’est triste de ne plus croiser personne dans ce vaste bâtiment », nous confie Ibrahim Ouassari dont le sourire ne s’efface cependant jamais bien longtemps. Le co-fondateur de MonlenGeek, est un concentré d’énergie positive. Une locomotive et un modèle pour les centaines de jeunes qui ont grandi dans ces locaux au style street-art, situés place de la Minoterie à Molenbeek-Saint-Jean. Au printemps prochain, l’association qu’il a créée avec Julie Foulon fêtera son 5e anniversaire. « On a commencé avec 60 m²… Aujourd’hui, nous donnons 10 formations en même temps ». Véritable référence à la renommée internationale, l’ASBL propose des formations gratuites et accessibles sans prérequis nécessaires. Ces dernières visent notamment des jeunes en décrochage scolaire et sans emploi.